Traitements de la dépendance : quelle place dans le contrôle de la pandémie tabagique ? Numéro thématique. Journée mondiale sans tabac, 31 mai 2011

Publié le 31 Mai 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

Certains traitements de la dépendance tabagique sont d'une efficacité scientifiquement prouvée mais qui peut paraître limitée. Les meilleurs permettent un arrêt total d'au moins 6 mois chez au mieux 35% des fumeurs. Leur efficience, entendue ici comme leur impact sur la prévalence tabagique, peut donc être questionnée. En fait, une telle stratégie s'impose si l'on veut enrayer la pandémie tabagique dans la première moitié de ce siècle. C'est la raison pour laquelle elle est incluse dans la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), sous la forme d'un article spécifique, l'article 14, dont les modalités ont été adoptées en novembre 2010. (R.A.)

Auteur : Dubois G
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 20-21, p. 239-41