Sevrage tabagique et personnes en situation de précarité : l'intérêt d'une prise en charge spécifique.

Publié le 1 Mars 2014
Mis à jour le 9 septembre 2019

Les fumeurs en situation de précarité qui bénéficient d'un soutien social intensif en groupe semblent mieux adhérer au suivi, avec un pourcentage plus élevé d'arrêt du tabac que ceux suivis individuellement. L'approche spécifique - combinant soutien informatif, émotionnel et matériel - pourrait expliquer ces résultats partiels, qui seront ultérieurement complétés. Une expérimentation à plus grande échelle pourrait permettre d'explorer le caractère généralisable de cette étude pilote.

Auteur : Le faou A.L., Baha M.
La Santé en action, 2014, n°. 427, p. 6-8