La biosurveillance humaine à Chypre. Taux de cotinine chez les enfants et impact du tabagisme, 2004-2008. Numéro hors-série : Biosurveillance humaine et santé environnementale

Publié le 16 Juin 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectifs - Cette étude décrit une vaste campagne anti-tabac menée à Chypre de 2004 à 2008 dans le but de réduire l'exposition des enfants au tabagisme passif et d'en prévenir l'impact sur la santé. Méthodes - Des questionnaires envoyés en 2005 ont permis d'évaluer les connaissances, comportements et habitudes de parents. Sur la base des résultats obtenus, un programme d'intervention a été développé et mis en place jusqu'en 2008. Cette action a été évaluée à l'aide d'une étude pilote dans laquelle la nicotine était mesurée dans l'environnement intérieur et l'exposition globale des enfants à la fumée de tabac ambiante (FTA) estimée à partir du niveau de cotinine dans leur salive. Résultats - En 2005, un parent au moins était un fumeur actif dans 42 % des foyers et 72 % des fumeurs fumaient dans leur logement. Les parents ne connaissaient pas très bien les effets du tabagisme passif sur leurs enfants et avaient une perception erronée de la manière de les protéger. Des mesures de nicotine dans l'air ambiant à la fin de l'intervention (2008) ont mis en évidence une nette amélioration des habitudes des fumeurs, puisque seulement 41 % des fumeurs continuaient de fumer à leur domicile. Les mesures associées de cotinine dans la salive des enfants ont montré que 97 % des enfants étaient exposés à la FTA, indépendamment du fait que leurs parents fument ou non. Aucune différence significative n'a été observée dans les niveaux de cotinine entre les deux groupes (enfants de parents fumeurs vs. enfants de parents non fumeurs), et aucune corrélation entre le niveau de cotinine et le niveau de nicotine trouvé au domicile familial n'a été mise en évidence. Conclusion - Cette campagne a entraîné une amélioration du comportement des parents fumeurs à domicile ; toutefois les enfants restent toujours exposés au tabagisme passif de façon non négligeable en dehors du domicile familial.(R.A.)

Auteur : Katsonouri A, Hadjipanayi A, Demetriou E, Michael N, Canna Michaelidou S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. HS, p. 28-31