Enquête sur l'évolution du tabagisme sur le lieu de travail avec l'interdiction de fumer au 1er février 2007, France, janvier-mars 2007.

Publié le 29 Mai 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Afin d'étudier l'impact de l'interdiction totale de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif survenue en février 2007, une enquête mensuelle est conduite auprès des salariés vus par des médecins du travail. Méthodes - 144 médecins du travail volontaires remplissent mensuellement un questionnaire très simple chez les 20 premiers salariés vus en visite systématique. Résultats - Le pourcentage de salariés rapportant travailler dans des lieux non-fumeurs, sans fumoir, est passé de 42 % en janvier 2007, à 71 % en février et 80 % en mars. En mars, ce pourcentage atteint 91 % dans les lieux d'enseignement et 84 % dans les lieux de santé. En mars, seul 6 % des salariés rapportent avoir une salle fumeur, contre 21 % en janvier 2007. Le souhait d'un lieu de travail non fumeur augmente dans tous les secteurs où l'interdiction est effective. Discussion - L'interdiction de fumer a profondément changé le statut tabagique des lieux de travail. Plus de 80 % des salariés interrogés sont totalement protégés avec des entreprises totalement sans tabac, seul 13 % travaillent dans des entreprises n'ayant pas encore parfaitement appliqué le décret. (R.A.)

Auteur : Dautzenberg B, Delchanidis M, Allcoufe J, Osman J, Dewitte JD, Letourmy F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 21, p. 186-8