Favoriser la santé sexuelle

Mis à jour le 16 juillet 2019

Les objectifs des dispositifs de marketing social en santé sexuelle

Les actions sur la sexualité menées par Santé publique France visent à :

  • Favoriser une entrée positive dans la sexualité pour les adolescents
  • Prévenir les grossesses non prévues
  • Réduire le nombre de contaminations par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH/Sida) et les autres infections sexuellement transmissibles (IST)
  • Lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle

Une approche globale et positive 

A travers ses dispositifs de marketing social en santé sexuelle, Santé publique France cherche agir sur plusieurs facteurs :

  • Améliorer les connaissances et le niveau d’information (sur le développement sexuel, les risques associés à des rapports non protégés, les moyens de se protéger et leurs modalités d’accès).
  • Promouvoir les attitudes et valeurs favorables à la santé sexuelle (ouverture d’esprit, respect de soi et d’autrui, estime de soi, attitude dénuée de jugement de valeur négatif, sens des responsabilités).
  • Développer les aptitudes et compétences personnelles. En valorisant l’esprit critique, la communication et la négociation, la prise de décision, l’affirmation de soi, la confiance, la capacité à assumer des responsabilités, la capacité à poser des questions et à chercher de l’aide, l’empathie, etc.
  • Participer à créer un environnement social favorable à cette démarche.

Des dispositifs spécifiques par public

Santé publique France conçoit des dispositifs de marketing social adaptés aux différentes populations prioritaires : grand public, jeunes, hommes qui ont des rapports sexuels avec les hommes (HSH), migrants.

Onsexprime : le dispositif santé sexuelle des 12-18 ans
Le dispositif Onsexprime est composé :

  • D’un volet online :
  • D'un volet « édition » mettant à disposition des jeunes des brochures d’information, relayées également auprès des adolescents par nos partenaires comme l’Éducation Nationale, le Ministère de la Jeunesse et des sports ou encore des associations intervenant en milieu scolaire comme le CRIPS ou le Planning familial.
  • D’un volet « campagnes » : plusieurs campagnes annuelles viennent compléter ce dispositif en faisant la promotion des messages clés sur la santé sexuelle auprès de cette cible

Sexosafe : le dispositif santé sexuelle à destination des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH)
Le dispositif Sexosafe est adossé à :

  • Un volet online :
  • Un volet terrain : Sexosafe est présent dans l’ensemble de la France sur des événements festifs, sportifs, culturels communautaires en partenariat avec des associations LBGT ou de lutte contre le VIH.
  • Un volet édition (brochures, cartes postales, dépliants, affiches…) diffusés dans les réseaux d’information et de rencontre communautaires ou affinitaires.
  • Un volet campagnes de communication ciblées.

Le dispositif grand public
Le dispositif s’articule actuellement autour de :

  • Deux sites thématiques :
  • Un volet édition diffusés par les professionnels et lieux relais sur tout le territoire
  • Des campagnes « tous publics » souvent déclinées auprès des populations prioritaires (HSH et migrants).

Le dispositif à destination des migrants
Le dispositif s’articule autour de :

  • Une émission radio hebdomadaire de 30 minutes le jeudi de 9.30 à 10H sur Africa n°1 
  • En complément de l’émission, un volet réseaux sociaux est actuellement expérimenté 
  • Le magazine « Et la santé on dit quoi ? » (dernier numéro paru février 2019) 
  • Des outils en direction des publics migrants/étrangers en situation précaire, notamment les primo arrivants :
    • Outil d’information et de dialogue avec les professionnels : les livrets de santé bilingues, multithématiques, en partenariat avec le Comede ont été actualisés en 2018 et sont disponibles en 15 langues
    • Guide pour les professionnels en partenariat avec le Comede dont une nouvelle version est prévue en 2019