Comparaison de deux modèles gaussiens de dispersion atmosphérique. ADMS et ARIA Impact

Publié le 1 Septembre 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Ce rapport présente une comparaison entre deux modèles gaussiens de dispersion atmosphériques largement utilisés en France dans l'estimation des expositions des populations aux rejets de sources fixes de polluants : ADMS et ARIA Impact. La méthode de travail a été choisie en se positionnant comme utilisateur des modèles. Dans cette optique, la comparaison a été réalisée sur une situation réelle - la dispersion des rejets de dioxines et furanes d'une usine l'incinération d'ordure ménagère - et a exploité des mesures réalisées dans les sols à proximité de l'installation. Ce travail montre que les écarts constatés entre les résultats de modélisation de la dispersion atmosphérique par ces deux modèles ont de multiples explications. Les différences dans les équations de calculs contribuent à des écarts, notamment entre les résultats de dépôts, voie d'exposition majeure des populations aux polluants organiques. Une autre explication, relative à l'interface des modèles qui conditionne leur utilisation, est également non négligeable. Enfin, l'incertitude des paramètres d'entrée des modélisations, notamment en ce qui concerne les dioxines et furanes, a une influence majeure sur les écarts observés entre les résultats des modèles. Les comparaisons des résultats de modélisation aux données de mesures dans les sols permettent de relativiser les incertitudes associées à la modélisation par rapport à celles associées à la mesure. Ces dernières comparaisons encouragent à l'acquisition de connaissances sur l'état initial de l'environnement préalable à toute construction d'installation industrielle pour connaitre les apports exogènes à la source étudiée. Ce rapport propose également des recommandations d'usage pour les utilisateurs des deux modèles. (R.A.)

Auteur : Daniau C, Thebault A, Malherbe L, Mathieu A, Tognet F, Rouil L
Année de publication : 2010
Pages : 76 p.