Eléments de construction d'une relation avec les populations dans l'évaluation des risques liés à une exposition environnementale.

Publié le 9 December 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

En 2004, plusieurs investigations en santé environnementale ont été marquées par des relations difficiles avec les populations, parce qu'elles ne répondaient que partiellement à une demande sociale plus large et des enjeux multiples difficiles à appréhender. Sur la base de deux investigations réalisées en 2006, l'article engage une discussion sur les avantages à établir une relation précoce et dynamique avec les populations dans le processus d'évaluation de l'impact sanitaire. Le diagnostic des divers enjeux, construit dans l'échange avec les populations, est un préalable nécessaire pour évaluer dans quelle mesure la réponse attendue requiert la mise en oeuvre des compétences de l'Institut de veille sanitaire (InVS), partager ce qu'il est en capacité de faire ou non, et in fine proposer une investigation adaptée. Ensuite, la participation des populations dans l'investigation enrichit le protocole de spécificités locales et contribue à une meilleure conduite d'étude. Enfin, l'échange autour des résultats peut permettre un travail sur l'intégration des recommandations par la population qui sera directement concernée. Cette concertation ne peut qu'améliorer la qualité de l'aide à la décision. Avec l'aide de professionnels des sciences sociales, l'InVS a entrepris la mise au point de deux outils présentés dans l'article. L'étape suivante serait de partager, avec les gestionnaires du risque, la réflexion sur les bénéfices partagés d'une implication plus large des parties prenantes. (R.A.)

Auteur : Legout C, Mantey K, Daniau C, Leftah Marie N, Noury U, Six C, Dor F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 47-48, p. 473-6