Evaluation de l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique sur le valenciennois de 1999 à 2001

Publié le 1 Février 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le plan régional pour la qualité de l'air (PRQA), prévu par la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie du 30 décembre 1996 et dont les modalités de mise en oeuvre sont précisées par le décret du 6 mai 1998, fixe les orientations visant à prévenir, réduire ou atténuer les effets de la pollution atmosphérique. Il s'appuie autant que possible sur une évaluation des effets de la qualité de l'air sur la santé publique. Le PRQA du Nord-Pas-de-Calais se décline en 54 orientations. La quinzième indique que la " réalisation d'études pour l'évaluation locale de l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique dans les principales agglomérations de la région Nord/ Pas-de-Calais couvertes par un réseau de mesures " est jugée prioritaire. C'est dans ce cadre que s'inscrit la réalisation de l'évaluation de l'impact sanitaire (EIS) de la pollution atmosphérique sur le valenciennois, présentée ici. L'objectif principal de cette étude est de donner aux acteurs locaux (décideurs, associations, habitants,¿) un ordre de grandeur de l'impact de la pollution atmosphérique afin de fixer des objectifs d'amélioration de la qualité de l'air fondés sur des critères de santé publique. Elle est également un outil de planification et d'évaluation des politiques publiques puisqu'elle permet de mesurer l'efficacité de mesures de prévention. Elle suit la démarche méthodologique d'évaluation d'impact sanitaire réactualisée par l'InVS, en accord avec les recommandations OMS. L'impact sanitaire à court terme de la pollution atmosphérique est calculé en terme de morbidité (entrées hospitalières) et de mortalité anticipée. Une estimation de l'impact sanitaire à long terme est calculée en terme de mortalité grâce aux résultats des études épidémiologiques internationales. Dans sa partie " résultats ", ce rapport décrit d'abord, l'exposition de la population de la zone d'étude valenciennoise à la pollution atmosphérique documentée par les mesures de la qualité de l'air du réseau de surveillance AREMASSE. La construction des indicateurs sanitaires permet ensuite de calculer les impacts sanitaires de la pollution atmosphérique suivant l'indicateur retenu. Enfin, différents scénarii de baisse de pollution atmosphérique sont étudiés. L'efficacité, en terme de gain sanitaire, est comparée pour différentes stratégies de réduction de la pollution en vue d'orienter les décisions pouvant influencer l'évolution de la qualité de l'air dans la zone d'étude observée.

Auteur : Ganiayre F, Dryzanski C, Lecarpentier G, Delauney T, Pascal L, Maurier L, Legrand M, Mille G
Année de publication : 2005
Pages : 48 p.