Programme de surveillance air et santé - 9 villes (PSAS-9)

Publié le 1 Janvier 2002
Mis à jour le 11 septembre 2019

En mars 1999, l'InVS publiait les premiers résultats du Programme de Surveillance Air & Santé - 9 villes (PSAS-9). Cette première phase montrait la faisabilité d'une mobilisation des différents acteurs dans les champs de la pollution atmosphérique et de la santé autour d'une probléatique commune. Ils permettaient également de conclure à l'existence d'associations entre les variations journalières de l'ensemble des indicateurs de pollution atmophérique urbaine et la mortalité quotidienne totale, cardiovasculaire et respiratoire, confortant ainsi, à partir de données françaises, les connaissances scientifiques dans ce domaine. Aujourd'hui, sont présentés dans ce rapport les résultats de la deuxième phase du PSAS-9 qui s'est attachée principalement à estimer les relations exposition/risque à court terme entre les indicateurs de pollution et des indicateurs d'admissions hospitalières. cette deuxième phase a egalement permis de confirmer les résultats de la phase 1 concernant l'impact à court terme de la pollution atmosphérique sur la mortalité grâce à des périodes d'étude plus longues. Par ailleurs, des analyses exploratoires utilisant de nouveaux indicateurs et des analyses de sensibilité sur la robustesse des résultats ont été réalisées. Enfin, des outils méthodologiques ont été développés afin d'optimiser recueil des données et modélisation statistique. L'ensemble de ces résultats a permis la quantification de l'impact sanitaire à court terme de la pollution atmosphérique sur les neufs villes du PSAS-9. Le PSAS-9 est désormais un système pérenne de surveillance épidémiologique de l'impact de la pollution atmopshérique urbaine sur la santé destiné à fournir des éléments d'information utiles aux décideurs et à la population.

Auteur : Cassadou S, Declercq C, Eilstein D, Filleul L, Le Tertre A, Medina S, Nunes C, Campagna D, Pascal L, Prouvost H, Saviuc P, Zeghnoun A, Quenel P
Pollution atmosphérique. Climat, santé, société, 2002, n°. 175, p. 369-82