Analyse commentée. Politiques et pratiques nationales concernant les émissions automobiles et baisse de la mortalité liée au monoxyde de carbone aux Etats-Unis. Numéro thématique. Mesures de réductions de la pollution atmosphérique : quelle efficacité sanitaire ?

Publié le 1 December 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article est une analyse commentée de l'étude suivante : Mott JA, Wolfe MI, Alverson CJ, Macdonald SC, Bailey CR, Ball LB, Moorman JE, Somers JH, Mannino DM, Redd SC. National vehicle emissions policies and practices and declining US carbon monoxide-related mortality. JAMA 2002 Aug 28;288(8):988-95. Cette étude apporte une intéressante description de la mortalité due au CO, aux Etats-Unis, sur une période de plus de 30 ans. Elle analyse la part prise par la réglementation des émissions de CO et, en particulier, par l'introduction des pots catalytiques après 1975 dans la diminution observée des décès liés aux véhicules à moteurs. Malgré cette diminution, l'intoxication au CO demeure une cause majeure de décès par intoxication aux Etats-Unis, avec plus de 1 700 suicides et 500 décès accidentels tous les ans. Les progrès enregistrés dans la réglementation concernant les émissions des véhicules ont permis d'éviter de nombreux décès, mais il ne faut pas ignorer que des décès par intoxication au monoxyde de carbone continuent à se produire, même avec des véhicules récents. Ils sont le fait, soit de conditions particulières d'utilisation dans des locaux insuffisamment ventilés entraînant lors de l'utilisation du véhicule un appauvrissement en oxygène, soit le fait d'une perte d'efficacité progressive du pot catalytique. Il serait également fort utile que soit réalisée une telle étude systématique sur les décès, en France. (Conclusion)

Auteur : Alary R, Salines G
Extrapol. Epidémiologie et pollution atmosphérique. Analyse critique des publications internationales, 2004, n°. 24, p. 11-3