Analyse commentée. Les particules atmosphériques grossières (PM2,5-10) affectent la variabilité du rythme cardiaque, les niveaux de lipides et d'éosinophiles dans le sang chez des adultes asthmatiques. Numéro thématique. Pollution atmosphérique : particules dites "grossières" et santé

Publié le 1 Juin 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article est une analyse commentée de l'étude suivante : "Coarse particulate matter (PM2.5-10 ) affects heart rate variability, blood lipids and circulating eosinophils in adults with asthma. Yeatts K, Svendsen E, Creason J, Alexis N, Herbst M, Scott J, Kupper L, Williams R, Neas L, Cascio W, Devlin RB, Peden DB. Environ Health Perspect. 2007;115(5):709-14."

Auteur : Lefranc A, Marfaing H
Extrapol. Epidémiologie et pollution atmosphérique. Analyse critique des publications internationales, 2008, n°. 34, p. 34-6