Analyse commentée. Effet d'une exposition à long terme à la pollution atmosphérique sur le développement pulmonaire chez des enfants du sud californien. Numéro thématique. Effets à long terme de la pollution atmosphérique : études nord-américaines

Publié le 1 December 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Cet article est une analyse commentée des deux études suivantes : Gauderman WJ, Gilliland GF, Vora H, Avol E, Stram D, McConnell R, Thomas D, Lurmann F, Margolis HG, Rappaport EB, Berhane K, Peters JM. Association between air pollution and lung function growth in southern California children: results from a second cohort. Am J Respir Crit Care Med. 2002 Jul 1;166(1):76-84. Gauderman WJ, Avol E, Gilliland F, Vora H, Thomas D, Berhane K, McConnell R, Kuenzli N, Lurmann F, Rappaport E, Margolis H, Bates D, Peters J. The effect of air pollution on lung development from 10 to 18 years of age. N Engl J Med. 2004 Sep 9;351(11):1057-67. Erratum in: N Engl J Med. 2005 Mar 24;352(12):1276. L'étude de cohorte Children's Health Study (CHS) a été mise en place en 1993 afin d'étudier les effets des expositions chroniques à la pollution atmosphérique sur la santé des enfants habitant en Californie du Sud. En 1993, une première cohorte de 759 enfants âgés de 10 ans en moyenne à l'inclusion a été constituée dans 2 agglomérations du sud de la Californie. En 1996, 2 081 enfants supplémentaires âgés aussi de 10 ans ont été intégrés à une 2e cohorte. Deux études s'appuyant sur les données de ces cohortes ont porté sur la relation entre l'exposition à long terme à la pollution atmosphérique et le développement de la fonction pulmonaire des enfants, la première a analysé les données de la cohorte initiée en 1996 sur une période de quatre ans, la seconde a étudié la santé respiratoire des enfants de la cohorte mise en place en 1993 pendant 8 ans. Ces deux études sont particulièrement intéressantes car elles mettent en évidence un impact à long terme de la pollution atmosphérique sur la fonction respiratoire de l'enfant et de l'adolescent qui va a priori perdurer à l'âge adulte, rendant ces personnes exposées dans leurs enfances probablement plus susceptibles de développer une maladie pulmonaire chronique à l'âge adulte. (Extraits de l'article)

Auteur : Pascal L, Blanchard M
Extrapol. Epidémiologie et pollution atmosphérique. Analyse critique des publications internationales, 2006, n°. 30, p. 27-30