Analyse commentée. Différence entre personnes âgées et population tous âges du sud-ouest de la France dans la relation entre mortalité journalière et pollution atmosphérique. Numéro thématique. Pollution atmosphérique et personnes âgées : spécificités

Publié le 1 Octobre 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Cet article est une analyse critique de l'étude suivante : Aga E, Samoli E, Touloumi G, Anderson HR, Cadum E, Forsberg B, Goodman P, Goren A, Kotesovec F, Kriz B, Macarol-Hiti M, Medina S, Paldy A, Schindler C, Sunyer J, Tittanen P, Wojtyniak B, Zmirou D, Schwartz J, Katsouyanni K. Short-term effects of ambient particles on mortality in the elderly: results from 28 cities in the APHEA2 project. Eur Respir J Suppl. 2003 May;40:28s-33s. L'objectif de cette enquête est d'étudier la distribution temporelle des effets de la pollution atmosphérique sur la mortalité à court terme toutes causes (sauf accidents) et par causes cardio-vasculaire et respiratoire, en explorant la sensibilité particulière des personnes de plus de 65 ans. Cette étude aboutit aux mêmes conclusions qu'une série d'autres travaux entrepris à Philadelphie, à São Paulo, Montréal ou dans l'étude APHEA 2 qui porte sur 29 villes d'Europe quant à la sensibilité plus grande des personnes de plus de 65 ans vis-à-vis des effets de la pollution atmosphérique. L'étude de Filleul et al. porte sur une population plus restreinte que l'étude de Schwartz (2000) dont la méthodologie est similaire mais aboutit à des résultats convergents. Les données d'exposition sont peu documentées, seules les valeurs minimales, maximales et moyennes sont précisées dans l'article. Le principal apport de la présente étude est de confirmer, après Schwartz, que l'usage d'un temps de latence de deux jours pourrait sous-estimer les effets de la pollution atmosphérique sur la mortalité et, par conséquent, qu'une prise en compte de la distribution des effets sur plusieurs temps de latence fournit une meilleure estimation. (Extraits de l'article)

Auteur : Chardon B, Saison JY
Extrapol. Epidémiologie et pollution atmosphérique. Analyse critique des publications internationales, 2005, n°. 26, p. 17-8