L'activité physique, un levier pour l'estime de soi des mineurs détenus [Interview].

Publié le 1 December 2014
Mis à jour le 9 septembre 2019

À la maison d'arrêt de Villepinte, outre le suivi régulier des jeunes détenus via les entretiens individuels et les ateliers socio-éducatifs, les éducateurs proposent notamment de participer à un atelier régulier "remise en forme/musculation". Ils constatent à quel point ces mineurs ont une faible estime d'eux-mêmes. L'atelier activité physique permet, dans certains cas, de leur redonner confiance en leurs capacités.

Auteur : Queruel Nathalie, Benoist Bruno
La Santé en action, 2014, n°. 430, p. 31-32