Evaluation de la faisabilité d'utiliser des matrices cultures-expositions pour estimer les expositions aux produits phytopharmaceutiques dans une cohorte de travailleurs agricoles

Publié le 1 Janvier 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : il existe une difficulté majeure à connaitre les expositions aux pesticides des travailleurs agricoles. Celle-ci est due à la multiplicité des produits phytopharmaceutiques (PPP) utilisés pour une même culture et à la variété des substances actives utilisées au cours du temps. Matériels et méthodes : une étude a été menée en 2010 auprès d'un échantillon d'actifs du Régime agricole dans 5 départements français (étude pilote Coset-MSA) et a permis de collecter notamment, via un questionnaire autoadministré, les cultures relatives à l'emploi actuel. La notion de culture de céréales à paille a été croisée avec une matrice cultures-expositions (MCE) spécifique, développée dans le cadre du programme Matphyto. Ce programme consiste en la réalisation de matrices cultures-expositions aux PPP comprenant, pour chaque culture, des indices caractérisant l'exposition aux PPP par grand groupe, par grande famille chimique et par substance active spécifique. Les probabilités d'exposition aux PPP, en 2010, ont été estimées par la somme des probabilités individuelles d'exposition données par la MCE pour les différents groupes et familles de pesticides utilisés en France sur les céréales à paille. La nonréponse partielle au questionnaire a été prise en compte par imputation grâce aux données administratives disponibles dans les systèmes d'information du Régime agricole, et la non-réponse totale par repondération. Résultats : les premières estimations montrent qu'en 2010, 21,1 % (IC 95 % : 19,2 - 23,1) des actifs relevant du Régime agricole sur les 5 départements considérés travaillaient sur des exploitations dont les céréales à paille étaient traitées par des fongicides, 20,1 % (IC 95 % : 18,2 - 21,9) par des herbicides et 15,6 % (IC 95 % : 14,2 - 17,0) par des insecticides. Les triazoles arrivent en tête pour les fongicides, les pyréthrinoïdes pour les insecticides, quant aux herbicides, les familles chimiques utilisées sur les céréales à paille sont nombreuses sans que l'une d'elle n'apparaisse majoritaire. Conclusion : les travaux effectués ont permis de tester avec succès le croisement des données recueillies dans le cadre de la phase pilote de la cohorte Coset-MSA avec une des MCE du programme Matphyto et de vérifier que les données collectées sont suffisantes pour ce croisement. Cette analyse montre également l'intérêt des données administratives pour appréhender la non-réponse partielle au questionnaire. Ce travail sera poursuivi par la prise en compte de la carrière entière et des autres cultures. Son application à la cohorte nationale Coset-MSA permettra de disposer d'indicateurs à l'échelle de la population relevant du Régime agricole et de caractériser les populations les plus exposées professionnellement aux PPP en France.

Auteur : Benezet L, Geoffroy Perez B, Spinosi J, El Yamani M
Année de publication : 2016
Pages : 9 p.