Les intoxications au monoxyde de carbone en période de chauffe, en France : influence des événements météorologiques dans les variations intra-saisonnières

Publié le 21 Juin 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le système de surveillance des intoxications au monoxyde de carbone (CO) permet de suivre la dynamique spatio-temporelle des signalements pendant la période de chauffe (1er septembre - 31 mars). En 2009-2010 et 2010-2011, de l'ordre de 1 100 signalements sont parvenus au système de surveillance au cours de chacune des périodes de chauffe avec, en médiane, environ 34 signalements hebdomadaires. La majorité des signalements a concerné des intoxications au CO accidentelles survenues dans l'habitat (près de 9 cas sur 10), et les deux régions les plus concernées ont été l'Île-de-France et le Nord-Pas-de-Calais avec 194 et 156 signalements en 2010-2011 (respectivement 190 et 175 signalements en 2009-2010). Quelle que soit la période de chauffe considérée, l'augmentation de plus de 50% du nombre hebdomadaire des épisodes a correspondu avec des périodes de vigilance orange de neige-verglas ou de grand froid. En collaboration avec Météo-France, des messages de prévention sur le risque d'intoxication au CO ont été intégrés aux cartes de vigilance. Compte tenu de l'influence de certains phénomènes climatiques (grand froid, neige-verglas et vents violents), il serait intéressant de mettre en place des actions de prévention locales dès l'annonce d'événements climatiques à risque. (R.A.)

Auteur : Verrier A, Daoudi J, Ung A, Salines G
BEHWeb, 2011, n°. 2, p. 6 p.