Intoxications par le monoxyde de carbone dans les appartements et les maisons équipés de chaudière individuelle : des caractéristiques différentes pour une fréquence similaire en Île-de-France, 2007-2010

Publié le 11 December 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

En Île-de-France, les chaudières individuelles sont souvent à l'origine des intoxications par le monoxyde de carbone (CO) survenant dans l'habitat. Les caractéristiques des épisodes d'intoxication pourraient être différentes selon le type d'habitat et selon les départements. Les objectifs de cette étude, réalisée dans des logements équipés d'une chaudière individuelle, étaient de décrire les caractéristiques et de comparer les taux d'incidence départementaux des épisodes d'intoxication par le CO survenant d'une part dans les appartements et, d'autre part, dans les maisons individuelles. Entre 2007 et 2010, parmi les 200 épisodes signalés dans un appartement, la source se situait généralement dans la cuisine (67,9%) ou la salle de bains (15,3%). Parmi les 235 épisodes signalés dans une maison, la source se situait le plus souvent à la cave (30,4%) ; d'autres appareils que la chaudière pouvaient être incriminés. Le taux d'incidence était de 7,4 épisodes pour 100 000 appartements et de 6,3 épisodes pour 100 000 maisons (p=0,07). Le risque de survenue d'un épisode d'intoxication était 2 fois plus faible dans trois départements de la grande couronne, comparé au département de référence situé en proche couronne. Bien que les caractéristiques des épisodes d'intoxication par le CO dans les logements équipés de chaudière individuelle varient selon le type d'habitat, la fréquence de survenue de ces épisodes est similaire dans les appartements et les maisons individuelles.(R.A.)

Auteur : Carre N, Chataigner D, Robert M, Ayoubi M, Delaunay C, Verrier A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 48, p. 556-9