Vagues de froid et santé en France métropolitaine. Impact, prévention, opportunité d'un système d'alerte

Publié le 1 Novembre 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Ce rapport répond à une saisine de la Direction générale de la santé. Il présente les connaissances bibliographiques sur les relations froid/santé (mécanismes physiologiques, facteurs de risques, pathologies), des éléments contextuels sur les vagues de froid passées, les activités de l'InVS sur le sujet et les dispositifs étrangers. Un bilan des mesures de protection de la population contre le froid a été dressé, distinguant actions de fond ou en alerte. Un indicateur et des seuils prédictifs d'un impact sanitaire ont été recherchés. L'étude, réalisée sur Paris Petite-couronne et Marseille (1984-2003), repose sur l'analyse de séries temporelles afin de définir la surmortalité liée au froid. Une analyse de sensibilité/spécificité a permis de mettre en évidence qu'un indicateur double associant les températures minimales et maximales sur trois jours, associé à une surmortalité cumulée de 15 % de J4 à J6, était le plus pertinent, pour des seuils prédictifs de surmortalité de -9/-2 °C (Tmin/Tmax) à Paris, et -3°/+4 °C à Marseille. Si on utilisait ces seuils pour déclencher des alertes, cela représenterait en moyenne 2,2 alertes par an à Paris et 1,4 à Marseille et 1 fausse alerte pour 3 vraies dans les deux villes, ce qui permettrait d'éviter un nombre trop élevé de fausses alertes qui pourrait décrédibiliser le système. Cependant, la mise en place d'un système d'alerte n'est pas pertinente car les actions permettant de diminuer la vulnérabilité de la population sont surtout des mesures de fond. Les mesures conjoncturelles, nécessitant de mettre en vigilance la population et les autorités locales, peuvent se faire par la carte de vigilance de Météo-France selon des modalités à définir avec eux. (R.A.)

Auteur : Laaidi K, Economopoulou A, Wagner V, Pascal M, Empereur Bissonnet P
Année de publication : 2009
Pages : 50 p.