Bilan du système d'alerte canicule et santé dans le cadre du plan canicule 2006. Haute Normandie : 1er juin au 31 août 2006

Publié le 1 Septembre 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Suite à la canicule de l'été 2003, un plan national canicule a été mis en place dés 2004. Ce plan définit les actions de prévention de prise en charge des personnes en cas de survenue d'un épisode caniculaire. Il repose sur un système d'alerte canicule et santé élaboré par l'Institut de Veille Sanitaire, en lien avec Météo-France. En 2006, le plan canicule a été reconduit et simplifié avec trois niveaux d'intervention au lieu de quatre. Ainsi, le niveau de veille saisonnière - ancien niveau 1 - entre en vigueur du 1er juin jusqu'au 31 août. La prévision de dépassement et/ou le dépassement effectif des seuils pour les indices biométéorologiques entraîne, après analyse de critères qualitatifs associés, le passage en niveau de mise en garde et actions (MIGA) - anciens niveaux 2 et 3. Le niveau de mobilisation maximale - ancien niveau 4 - intervient lors d'une crise aggravée. Les alertes sont proposées par l'Institut de veille sanitaire - après concertation avec Météo-France - et déclenchées par le Préfet de département. Parallèlement au suivi des données biométéorologiques, un recueil et une analyse des données d'activité des services d'urgences ainsi qu'un suivi des décès enregistrés par les services de l'État Civil de communes sentinelles ont été mis en place dans les régions. En 2006, les indicateurs de morbidité pour la Haute-Normandie ont pu être automatiquement recueillis auprès des 20 services d'urgence de la région, des 3 services d'aide médicalisée d'urgence et des 2 services départementaux d'incendie et de secours grâce à la plate forme informatique de l'Agence régionale de l'hospitalisation mise en place depuis juillet 2005. Les décès enregistrés par les services de l'État Civil des communes informatisées de la région ont été transmis par l'Institut national de la statistique et des études économiques à l'Institut de Veille Sanitaire. Lors de la veille saisonnière 2006, il a été observé durant la deuxième quinzaine de juillet une vague de chaleur de forte amplitude dans une très grande majorité de régions françaises et en Haute-Normandie. Le niveau de mise en garde et action n'a pas, toutefois, été déclenché dans la région durant la veille : - Les seuils d'indices biométéorologiques n'ont pas été atteints ou dépassés en Haute-Normandie et ce, même au plus fort de l'épisode caniculaire national du mois de juillet ; - L'activité des services d'urgence de la région fut, globalement, plus intense qu'en 2005 (+7%) avec une suractivité de 14% en juillet. Néanmoins, cette activité particulièrement soutenue des services de santé n'a pu être directement mise en relation avec un ou plusieurs indicateurs environnementaux susceptibles de générer une crise sanitaire (chaleur, ensoleillement, pollution¿). On signalera, aussi, qu'à l'image de l'activité globale des services d'urgence de la région, l'activité spécifique aux populations sensibles fut plus élevée en 2006 qu'en 2005, notamment au mois de juillet : +37% par rapport à juillet 2005 concernant les enfants âgés de moins d'un an et +15% concernant les adultes âgés de plus de 75 ans. Le taux d'hospitalisation est resté stable ce qui confirme les assertions des médecins urgentistes qui déclarent une plus grande affluence de cas bénins. Enfin, le suivi a permis d'améliorer ces outils de prévision d'alertes sanitaires. En particulier, cette veille a permis : - De consolider le réseau de surveillance de l'activité des services d'urgence de la région; - De diversifier les outils de communication relatifs à la rétro information des partenaires ; - D'améliorer l'analyse des indicateurs de morbidité, notamment en recalculant les seuils d'alerte relatifs à ces indicateurs ; - De mettre en place un suivi des indicateurs de mortalité ; - D'engager des réflexions sur les fluctuations d'activité en fonction des périodes, des services, des populations cibles, des jours de la semaine ou des événements particuliers...

Auteur : Lucas N, Lanarre B
Année de publication : 2006
Pages : 21 p.