Le changement climatique met-il en cause la santé publique en France ? L'exemple de la chaleur

Publié le 1 Juin 2017
Mis à jour le 5 juillet 2019

Selon le groupe d'experts intergouvernementaux sur le climat (Giec1), le réchauffement du système climatique est sans équivoque, et majoritairement d'origine anthropique (1). L'augmentation des températures concerne l'ensemble des régions du globe, et en particulier l'Europe et la France (Figure 1). Les répercussions climatiques et environnementales de ce réchauffement sont d'ores et déjà visibles : augmentation du nombre de journées et de nuits chaudes, de la fréquence des vagues de chaleur sur une grande partie de l'Europe, de l'Asie et de l'Australie, de la fréquence ou l'intensité des épisodes de fortes précipitations en Amérique du Nord et en Europe, élévation du niveau moyen des mers, impacts sur les écosystèmes terrestres et marins... (1). La période 2011-2015 a été caractérisée par un très grand nombre de phénomènes climatiques extrêmes (canicules, vagues de froid, inondations, sécheresses...), dont le lien avec le changement climatique est désormais reconnu (4). L'influence la plus forte concerne les vagues de chaleur ; le changement climatique a pu multiplier par 10 la probabilité d'observer certains des évènements survenus entre 2011 et 2014 (4).

Auteur : Pascal M, Laaidi K, Beaudeau P
LIREC, 2017, n°. 54, p. 4 p.