Quels indicateurs pour le suivi de la période de sortie du confinement ?

Alors que la France entière attend la sortie du confinement, les épidémiologistes de Santé publique France ajustent et optimisent le système de surveillance pour répondre aux enjeux de la stratégie nationale de sortie de confinement.

Mis à jour le 07 Mai 2020

Ils devront produire et fournir des indicateurs pour suivre la dynamique de diffusion du COVID-19 au niveau national, régional et territorial pour adapter les mesures de maitrise de la transmission à la sortie du confinement que sont : la distanciation sociale, les mesures barrières, l'utilisation des masques, et tout particulièrement les mesures d'isolement de toutes les personnes qui sont contagieuses ou pouvant l'être à savoir les personnes avec un test RT- PCR Covid-19 + et leur contacts à risque.

De nouveaux indicateurs pour détecter le plus précocement possible les nouveaux cas à l’échelle géographique la plus fine

Dans cette nouvelle phase de la lutte contre l’épidémie, le système de surveillance continue de s’adapter pour suivre de près son évolution. Il reposera sur des indicateurs prioritaires qui doivent refléter de la manière la plus précoce possible la survenue des nouveaux cas et des infections et leur évolution temporo-spatiale. La finalité est de permettre aux autorités publiques, à l’échelle nationale, régionale et départementale :

  • D'évaluer et ajuster au mieux l'offre de dépistage/détection des cas ;
  • D’adapter les mesures de maitrise de la transmission à la sortie du confinement : isolement, détection des contacts et isolement de ces derniers au plus près du territoire où ces personnes vivent ;
  • De prévoir les besoins de prises en charge hospitalière, en particulier en réanimation.

« Notre enjeu est d’arriver à produire des indicateurs reflétant l’épidémie le plus précocement possible et à l’échelle des territoires car c’est le croisement entre la surveillance et les connaissances de terrain qui permettront l’analyse du risque la plus pertinente. Pour que notre surveillance soit performante, cela suppose une capacité diagnostique qui soit adaptée à la demande sur l'ensemble du territoire » indique Geneviève Chêne, Directrice générale de Santé publique France.

De nouveaux indicateurs sur la base du nouveau système d’information SI-DEP

Un nouvel outil numérique, Système d’Information de DEPistage (SI-DEP), est en cours de mise en place pour collecter les résultats de tests diagnostiques (RT-PCR) à partir des laboratoires sur le terrain et recenser au plus vite tout nouveau cas en vue de contacter le patient et son entourage.

Sur la base de ce système qui vise à l'exhaustivité et à la réactivité des remontées des résultats des tests, trois indicateurs seront produits par Santé publique France, dans le cadre de ses missions de pilotage national du système de surveillance épidémiologique.

  • Taux de positivité, nombre de positif rapporté au nombre total de tests réalisés;
  • Nombre de tests réalisés rapporté au nombre d'habitants, cet indicateur évalue la capacité diagnostic réelle dans un territoire donné ;
  • Nombre de tests positifs rapporté au nombre d'habitants qui évalue l'incidence de la maladie.

Déclinés à tous les niveaux territoriaux (national, régional et départemental), ces indicateurs basés sur les diagnostics RT-PCR quotidiens sont à la fois pertinents, valides, fiables et reproductibles pour l'estimation spécifique et réactive de la dynamique de l'épidémie.

Ces nouveaux indicateurs seront transmis quotidiennement au ministère, mis à disposition sur Géodes et publiés dans les points épidémiologiques hebdomadaires. 

Des indicateurs existants et toujours pertinents

Les indicateurs déjà produits par Santé publique France pour suivre l’épidémie, en ville, à l’hôpital, en établissements médico-sociaux dont les Ehpad restent disponibles. Ils resteront utiles en complément de ces nouveaux indicateurs. Ils font l’objet de publication régulière (points épidémiologiques hebdomadaires nationaux et régionaux, observatoire cartographique Géodes).

Pour en savoir plus

Surveillance épidémiologique du COVID-19

En savoir plus

L’adhésion et le respect des mesures de prévention au cœur de la lutte contre l’épidémie

A la sortie du confinement, l’engagement et la mobilisation des personnes et des populations sont essentielles pour réduire la circulation du virus. C’est pourquoi, il est important de suivre l'adhésion et le respect des mesures et recommandations au sein de la population. En s’appuyant sur des enquêtes nationales hebdomadaires en population générale, quatre dimensions seront mesurées :

  • l'application des règles de distanciation physique ;
  • l'application des règles d'isolement en cas de symptômes ;
  • le port du masque dans l'espace public;
  • l'application des 4 mesures barrières.

Les résultats de ces enquêtes permettront si besoin de renforcer les messages de prévention auprès de la population.

a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 179.52 Ko)