Stage : Participation aux analyses des données de surveillance sanitaire suite à l’incendie survenu à Rouen

Référence du poste : DIRE-STA-2021-07

Publié le 25 novembre 2021
Cette offre vous intéresse ?

Nous rejoindre

Vous avez envie de faire carrière au sein d'un organisme public qui a pour mission de  protéger efficacement la santé des populations ? Rejoignez-nous.

Présentation de l'agenceAfficherMasquer

Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

  1. L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;
  2. La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  3. La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  4. Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;
  5. La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  6. Le lancement de l'alerte sanitaire.

L’agence est organisée autour de directions scientifiques et transversales et de directions assurant le support et le soutien à l’activité.
Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

AffectationAfficherMasquer

Direction des régions (DiRe) - Cellule régionale Normandie, Rouen

 

Description du stageAfficherMasquer

Missions et activités

Sujet du stage

Le 26 septembre 2019, à Rouen un important incendie industriel s’est déclaré dans les entrepôts des entreprises Lubrizol et NL Logistique. L’accident a engendré un important panache de fumées noires, associé à des retombées de suies et a été à l’origine de fortes odeurs d’hydrocarbure. Santé publique France a mis en place un dispositif global d’évaluation épidémiologique de ses conséquences sur la santé, qu’elles soient survenues au moment de l’accident ou qu’elles apparaissent plusieurs mois ou années après. Consulter la page dédiée. 

Ce dispositif et composé de plusieurs volet dont l’un, qui concerne ce stage, porte sur la mise en place, sur plusieurs années, d’une surveillance épidémiologique de la santé de la population riveraine et des travailleurs potentiellement exposés, via le Système National des Données de Santé.

L’objectif est de détecter et dénombrer des événements de santé dont la survenue, à distance de l’accident, pourrait être considérée comme reliée aux conséquences de l’incendie, et à suivre l’évolution dans le temps de leur fréquence. Elle repose sur le Système national des données de santé (SNDS), qui couvre tout le territoire national et compile des données exhaustives (recours aux soins, hospitalisations et causes de décès), quelle que soit la pathologie.

Cela permet de suivre dans le temps, l’état de santé des personnes qui résidaient dans la zone impactée au moment de l’accident, même si elles déménagent. Cette surveillance permet également de repérer tout signal d’évolution de tendance par rapport à la population générale et ainsi de déclencher le cas échéant des investigations ciblées. C’est la première fois, qu’une surveillance épidémiologique s’appuie de manière aussi importante sur le SNDS pour surveiller une zone spécifique (et non administrative), impactée par une catastrophe. Elle pourra être adaptée à d’autres situations à l’avenir.

Missions du stage

L’objectif du stage est la participation aux analyses des données de surveillance sanitaire et à la rédaction du rapport d’étude. L’étudiant(e) travaillera, au côté d’une équipe projet constituée d’épidémiologistes et de statisticiens.

Activités du stage

Dans un premier temps, en lien avec les membres de l’équipe projet, le/la stagiaire travaillera à la finalisation du protocole puis il/elle participera à l’analyse des données issues du SNDS notamment sur la santé mentale et les pathologies cardio-vasculaires. Il/elle contribuera au développement de la méthode statistique d’analyse des données, enfin il/elle participera à la rédaction du rapport et à la valorisation du travail auprès des partenaires et parties prenantes.