Rougeole : données annuelles 2020

Santé publique France publie les données annuelles de surveillance de la rougeole en France en 2020 avec un nombre total de cas près de 10 fois inférieur à celui observé l’année dernière, probablement en lien avec les mesures mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19

Mis à jour le 01 avril 2021

Une circulation du virus de la rougeole très faible étroitement liée aux mesures mises en place durant l’épidémie de Covid-19

Comme la majorité des pays européens, la France a enregistré une chute rapide du nombre de cas déclarés à compter du mois d’avril 2020, suivie d’une circulation virale quasi inexistante. 

Suite à une année 2019 épidémique, la circulation virale est restée active au cours du premier trimestre 2020, avec 230 cas (96%) déclarés entre les semaines 1 et 13, puis est devenue quasiment absente à partir d’avril 2020, jusqu’au cours du 1er trimestre 2021. Cette situation est liée d’une part à l’amélioration de la couverture vaccinale du nourrisson, mais a aussi très probablement été favorisée par les mesures gouvernementales mises en place pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 : confinement instauré en France entre mars et mai 2020, gestes barrières, port du masque, distanciation physique, couvre-feu..., ayant un effet sur la transmission des autres pathogènes respiratoires.

La circulation du virus a été limitée à un tiers de l’ensemble du territoire (34 départements), avec essentiellement quelques cas sporadiques, sauf pour 6 départements (67, 74, 01, 59, 33, 93), où des foyers épidémiques ont été observés au cours du 1er trimestre, principalement au sein de communautés de gens du voyage.

Points clés 2020 concernant la rougeole

  • 240 cas de rougeole ont été déclarés en 2020 (contre 2 636 cas au cours de l’année 2019), soit un taux de déclaration de 0,36 cas/100 000 habitants. Le taux le plus élevé est observé chez les enfants âgés de moins de 1 an : 5,3 cas/100 000.
  • 6 départements ont déclaré des foyers épidémiques au cours du 1er trimestre, essentiellement dans la communauté des gens du voyage, rappelant qu’il existe toujours un risque d’extension en raison d’une mauvaise couverture vaccinale et/ou de populations en situation de précarité.
  • 72 cas ont été hospitalisés (30%) dont 3 en service de réanimation (1,3%)
  • 23 cas souffraient de pneumopathie (dont 19 hospitalisés). Aucun cas d’encéphalite, ni aucun décès n’a été signalé.
Incidence cumulée et nombre de cas de rougeole déclarés par département* de résidence, France, 1er janvier au 31 décembre 2020 (n=240)
Incidence cumulée et nombre de cas de rougeole déclarés par département* de résidence, France, 1er janvier au 31 décembre 2020 (n=240)

Depuis la mise en place de la vaccination obligatoire pour les nourrissons en 2018, l’objectif d’une couverture vaccinale par le ROR de 95% à l’âge de 2 ans devrait être bientôt atteint, au moins pour la première dose. Pour permettre d’interrompre la circulation du virus et l’élimination de la rougeole, un renforcement du rattrapage vaccinal demeure nécessaire pour augmenter la couverture vaccinale dans les tranches d’âge plus élevées, en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes. Dans le cas contraire, la survenue de nouvelles vagues épidémiques d’ampleur importante reste possible en France au cours des années à venir, comme cela a été observé en métropole ou dans plusieurs autres pays européens au cours de ces dernières années.

Rougeole : l’importance de la vaccination

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement spécifique du virus de la rougeole et seule une couverture vaccinale très élevée pourrait permettre à la maladie de disparaitre définitivement.

Les professionnels de santé doivent vérifier systématiquement et mettre à jour le statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole de toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980. Selon le calendrier vaccinal en vigueur, toutes ces personnes devraient avoir reçu 2 doses de vaccin trivalent (rougeole-oreillons-rubéole). 

Santé publique France a mis en place un site internet dédié à la vaccination (Vaccination Info Service), avec un espace dédié à la vaccination contre la rougeole.

Le site vaccination info-service.fr est un site de référence sur la vaccination pour le grand public et les professionnels de santé. Il donne des informations factuelles, pratiques et scientifiquement validées pour répondre à différents types de questions : recherche d’information par profil, sur une maladie, sur la vaccination en général ou une vaccination particulière, etc.). Les personnes sont invitées à faire le point sur leurs vaccinations et à consulter leur médecin pour plus d’informations relatives à leur situation. 

Les missions de Santé publique France en matière de surveillance et de prévention de la rougeole

  • Surveiller l’évolution épidémiologique de la rougeole
  • Détecter les cas groupés pour mettre en œuvre des mesures de contrôle adaptées
  • En phase de pré-élimination, suivre le nombre de cas importés et liés à une importation 
  • Évaluer et suivre la couverture vaccinale de la rougeole
  • Promouvoir la vaccination contre la rougeole
  • Aider à la certification de l’élimination

Qu'est ce que la rougeole ?

La rougeole est une infection parmi les plus contagieuses, aux complications pouvant être graves, et potentiellement éradicable grâce à une couverture vaccinale élevée.

En France, même si la couverture vaccinale vis-à-vis de la rougeole à l’âge de 2 ans progresse régulièrement, elle n’atteint pas actuellement les 95% nécessaires à son élimination. A échelle mondiale, la rougeole demeure l’un des grands fléaux infectieux. L’enjeu est donc de réussir à atteindre une couverture vaccinale suffisamment élevée, grâce au plan d’élimination mis en place par l’Organisation mondiale de la santé au niveau mondial.