Etude PRIOR : pratiques et perceptions des risques par les habitants riverains de la vallée de l’Orbiel

Santé publique France met en place une étude auprès des habitants de la Vallée de l’Orbiel sur leur perception et leur ressenti du risque lié aux pollutions du territoire (sanitaires, environnementaux, socio-économiques).

Mis à jour le 22 septembre 2021

Depuis plus de 20 ans, les pollutions des anciens sites miniers de la vallée de l’Orbiel génèrent des interrogations environnementales et sanitaires. Santé publique France a régulièrement été sollicitée et conduit plusieurs études de santé à ce sujet auprès de la population. En octobre 2018, de nouvelles inondations ont fait ressurgir les inquiétudes des habitants. Dans ce contexte, Santé publique France a été interrogée par l’Agence régionale Occitanie sur la pertinence de reconduire des études de santé. La mise en œuvre d’une démarche de « santé publique » a été proposée afin de donner la possibilité à la population de s’exprimer sur leurs inquiétudes, leurs questionnements, leurs attentes. Pour cela, Santé publique France lance l’étude PRiOR : pratiques et perception des risques par les habitants riverains de la vallée de l’Orbiel, en partenariat avec des scientifiques de l’Université de Toulouse-Jean Jaurès (UT2J) et du CNRS.

Pourquoi évaluer l'impact sanitaire d'une exposition à une pollution ?

Lorsqu’une problématique sanitaire en rapport avec un site, une pollution ou une nuisance environnementale émerge localement, elle s’inscrit dans un territoire aux dimensions multiples : sociale, politique, économique, judiciaire, etc. L’enjeu de santé publique, sur lequel Santé publique France est légitime pour inscrire son action, est un enjeu parmi d’autres qu’il est nécessaire de formuler avec les acteurs du territoire : la dépollution du site, la valeur foncière des logements, la garantie des emplois, la réparation des préjudices… Le diagnostic des enjeux est donc un préalable nécessaire pour évaluer dans quelle mesure la réponse attendue mobilise d’autres dimensions que celles appréhendées, tout en permettant de spécifier les questionnements et attentes de la population en terme de santé publique.  

Objectifs 

Recueillir des informations sur les habitants de la vallée de l’Orbiel en s’attachant particulièrement :

  • à la manière dont ils vivent les pollutions du territoire et ressentent aux risques qui y sont liés (sanitaire, environnemental, socio-économique, etc.),
  • aux attentes qu’ils formulent.  

Donner la parole aux habitants de la vallée de l’Orbiel et recueillir leur point de vue sur :

  • leurs conditions de vie dans la vallée et leur territoire,
  • leurs pratiques et activités ordinaires (consommer, se promener, se baigner, etc.), 
  • leur appréhension du risque de pollution, notamment lié à l’ancienne activité minière,
  • le sentiment d’inégalités que peut générer la situation,
  • et les attentes qui en découlent.

Déroulement de l’étude 

Une étape préparatoire 

Le questionnaire et le territoire d’enquête ont été construits par le CNRS en partenariat avec Santé publique France. Le protocole de l’étude a été présenté au comité d’interface de la vallée de l’Orbiel (comité regroupant des acteurs du territoire : associations locales, services de l'État, collectivités territoriales) afin de discuter de la définition de la zone d’étude et du test du questionnaire.

La phase de test du questionnaire a eu lieu en décembre 2020 auprès de membres volontaires du comité d’interface et de quelques habitants choisis au hasard sur les pages blanches. Son but était d’ajuster le questionnaire de l’étude en terme de durée, de modalités de réponses…

La collecte des données 

L’étude PRIOR est menée auprès de 1000 adultes tirés au sort et invités à remplir un questionnaire d’une durée d’environ 45 minutes par internet ou par téléphone. 

La collecte de l'ensemble des données de l’étude a débuté fin janvier 2021 et se poursuit sur 2021 et 2022. L’étude se déroule en 4 grandes étapes :

  • le questionnaire, auprès des habitants de la vallée de l’Orbiel,
  • des entretiens individuels auprès d’une trentaine d’habitants pour mieux cerner la problématique des pollutions environnementales et des enjeux sanitaires qui y sont liés dans le parcours de vie des habitants,
  • 3 entretiens collectifs en petits groupes pour partager et confronter les points de vue,
  • 6 accompagnements d’habitants dans une activité de leur quotidien (promenade, jardinage, pêche…).

La phase d'enquête par entretien

La phase d’enquête par entretien se déroule entre juillet et septembre 2021. Les sociologues du programme PRIOR (CNRS - Université de Toulouse Jean Jaurès) vont rencontrer les habitant(e)s de la vallée de l’Orbiel afin de mieux comprendre leur vécu de la pollution. Les entretiens portent sur :

  • le rapport au territoire,
  • la perception des risques environnementaux et sanitaires liés aux pollutions de la vallée,
  • les pratiques ordinaires de vie (jardiner, consommer…)
  • ou leur capacité d’adaptation face aux risques perçus et sur les attentes des habitant(e)s de la vallée.

Une attention particulière est accordée aux vécus, aux pratiques des populations et aux risques perçus mais aussi à la façon dont ces derniers se construisent et évoluent dans le temps, tout au long de l’histoire de vie des habitants. La trentaine d'entretiens individuels est menée auprès d’habitant(e)s répondant à des profils diversifiés au regard de leur niveau de préoccupation environnementale et sanitaire, de leur commune de résidence, de leur ancienneté de résidence dans la vallée, etc. Les entretiens ciblent principalement les habitant(e)s qui ont répondu à l’enquête par questionnaire et qui ont accepté de rencontrer l’équipe de sociologues.

A quoi vont servir les résultats et comment seront-ils restitués ?

  • Mieux connaître le risque tel qu’il est perçu par les habitants et les attentes de la population
  • Fournir les éléments de réponses adéquats en termes d’investigations sanitaires (besoin d’études en santé, suivi sanitaire de la population…)
  • Proposer des actions aux acteurs locaux en charge de la gestion (sanitaire, environnementale…).

Les données recueillies seront présentées et interprétées avec le Comité d’interface de la vallée de l’Orbiel. Tous les résultats seront rendus publics sur le site internet de Santé publique France.

A télécharger

Etude PRIOR : pratiques et perceptions des risques par les habitants riverains de la vallée de l’Orbiel

En savoir plus