Coronavirus : chiffres clés et évolution de la COVID-19 en France et dans le Monde

Retrouvez ici les chiffres clés quotidiens de l’évolution de la COVID-19 en France et dans le Monde, les points épidémiologiques hebdomadaires nationaux et régionaux ainsi que les résultats de nos enquêtes en population et en milieu professionnel

Mis à jour le 17 septembre 2020
Dans cet article

COVID-19 : tableau de bord de l’épidémie en chiffres

Santé publique France présente un tableau bord quotidien avec les indicateurs clés de suivi de l’épidémie de COVID-19 : cas confirmés, décès, taux de positivité, patients hospitalisés en réanimation, nombre de clusters en cours d’investigation et nombre de départements en situation de vulnérabilité élevée.

Les résultats de tous les indicateurs quotidiens sont également accessibles sur Geodes et les indicateurs hebdomadaires dans les points épidémiologiques nationaux et régionaux permettant une interprétation et une analyse globale de la situation.

Evolution du coronavirus (Sars-CoV-2) Monde et Europe : les chiffres clés au 18/09/20 (source : ECDC)

  • Cas dans le monde : 30 214 496 cas confirmés depuis le 31/12/19 dont 2 759 394 en Europe 
  • Décès dans le monde : 946 665 décès depuis le 31/12/19 dont 185 533 en Europe

COVID-19 : bilan et chiffres clés en France

Information concernant le nombre décès : les dossiers d’admissions et de décès saisis par un Etablissement de soins d’Ile-de-France et qui n’avaient pas été transmis dans la base de données hospitalières SIVIC viennent d’être envoyés de façon rétrospective. Ce rattrapage de données concerne 237 dossiers d’admissions dont 76 décès (jusqu’à la semaine S29), ce qui explique l’augmentation du nombre de décès déclarés ce jour.

Les chiffres clés en France au 18/09/2020, arrêtés à 14h (mis en ligne en fin de journée)
Les chiffres clés en France au 18/09/2020
*Nombre de décès mis à jour quotidiennement pour les décès survenant à l’hôpital et chaque mardi et vendredi pour les décès survenant au sein des Etablissements sociaux et médico-sociaux. ** Nombre de personnes testées positives en RT-PCR SARS-CoV-2 divisé par le nombre de personnes testées, sur les 7 derniers jours consolidés. *** Pour en savoir plus sur la méthode de classement en niveau de vulnérabilité : à partir de l’ensemble des indicateurs produits et des signalements reçus, incluant les investigations de clusters, Santé publique France réalise une analyse contextualisée quotidienne des risques, département par département. L’indicateur du niveau de vulnérabilité qui en découle traduit à la fois la circulation virale et l’impact sur la santé de la population du département. Il est évalué par les cellules régionales de Santé publique France et discuté chaque jour avec les Agences régionales de santé.

Niveau de vulnérabilité par département et évolution, France, au 18 septembre 2020AfficherMasquer

Niveau de vulnérabilité par département et évolution, France, au 18 septembre 2020

Niveau modéré : 46 départements (Aisne, Allier, Ardèche, Ardennes, Ariège, Alpes de Haute Provence, Aube, Aude, Calvados, Cantal, Charente, Corrèze, Deux-Sèvres, Dordogne, Doubs, Drôme, Eure, Eure-et-Loir, Gers, Haut-Rhin, Hautes Alpes, Haute Loire, Hautes Pyrénées Haute-Savoie, Haute Vienne, Loir et Cher, Lot, Lot et Garonne, Lozère, Mayenne, Mayotte, Meuse, Moselle, Morbihan, Oise, Réunion, Saône et Loire, Savoie, Seine Maritime, Somme, Territoire de Belfort, Vosges, Yonne)

Niveau élevé : 46 départements (Martinique, Guadeloupe (dont Saint Martin et Saint Barthélémy), Ain, Alpes-Maritimes, Aveyron, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Côte d’Or, Corse du Sud, Essonne, Gard, Gironde, Guyane, Haute Corse, Haute-Garonne,  Haute-Marne, Hauts-de Seine, Hérault, Indre et Loire, Loiret, Ille-et-Vilaine, Isère, Landes, Loire, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe et Moselle, Nord, Paris, Pas de Calais, Puy de Dôme, Pyrénées Atlantiques, Pyrénées Orientales, Rhône, Sarthe, Seine et Marne, Seine-Saint-Denis,  Tarn, Tarn-et-Garonne, Val-de-Marne, Val d’Oise, Var, Vaucluse, Vienne, Yvelines)

COVID-19 : points épidémiologiques hebdomadaires nationaux et régionauxAfficherMasquer

Chaque semaine, Santé publique France publie un point de situation épidémiologique national et des points épidémiologiques régionaux produits par ses Cellules régionales. Grâce à l’analyse des données issues de notre réseau de partenaires, ces indicateurs hebdomadaires permettent une interprétation et une analyse globale de la situation.

Point épidémiologique national

Points épidémiologiques régionaux

Cartes des régions pour suivre l’évolution de l’épidémie de COVID-19 en France avec GEODESAfficherMasquer

Santé publique France met à disposition de tous (chercheurs, professionnels de santé, acteurs locaux, journalistes…), via son observatoire cartographique GEODES, des indicateurs épidémiologiques de suivi de l’épidémie de COVID-19 par région, département, sexe et classe d’âge (données hospitalières, données des urgences, données SOS Médecins, données des laboratoires de ville…). Ces données, issues des réseaux de partenaires sur lesquels Santé publique France appuie sa surveillance, sont actualisées chaque jour et arrêtées à 14h.

En un clic, consultez les données disponibles au 17/09/20 :

Accédez à l’ensemble des indicateurs disponibles sous GEODES en allant sur https://geodes.santepubliquefrance.fr/#view=map2&c=indicator puis dans pathologie, cliquez COVID-19.

Pour aller plus loin et découvrir les fonctionnalités de GEODES, consultez nos tutoriels.

Autres plateformes d'accès aux données 

Les données de suivi de l'épidémie de COVID-19 sont également accessibles sur :

  • data.gouv.fr : données de suivi de l’épidémie de COVID-19 produits par Santé publique France par région, département, sexe et classe d’âge disponibles au format CSV et XLSX (données mises à jour quotidiennement et arrêtées à 14h)
  • https://www.health-data-hub.fr : dans le cadre de l’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, Santé publique France transmet quotidiennement au Health data Hub, les données issues de la base constituée, sous sa responsabilité, à partir des résumés de passage aux urgences pseudonymisés (base Oscour).

Nos enquêtes en population et milieu professionnelAfficherMasquer

Depuis le début de l’épidémie, Santé publique France a réalisé en lien avec ses partenaires des enquêtes en population générale et auprès des professionnels de santé. Ces enquêtes ont été menées pendant et après le confinement pour évaluer notamment l’impact de l’épidémie, suivre l’évolution des comportements de santé, l’adoption des gestes barrières… mais également recenser les professionnels de santé infectés par le coronavirus Sars-CoV-2

Tous les résultats de nos enquêtes sont présentés dans nos points épidémiologiques hebdomadaires et également disponibles sur le site internet dans les pages dédiées à chaque étude. Ces résultats sont régulièrement actualisés et valorisés par des actualités, communiqués de presse et sur les réseaux sociaux.

Autres travaux et études dans lesquels Santé publique France apporte son expertise

Santé publique France est mobilisée avec d’autres acteurs pour faire avancer les connaissances. Nous apportons notre expertise dans plusieurs travaux ou études menés par des acteurs engagés pour faire progresser la connaissance autour de ce virus et lutter contre l’épidémie de COVID-19.

  • Soutien dans l’organisation du volet biologique des enquêtes EpiCOV et Sapris de l’Inserm

Ces enquêtes destinées à connaître le statut immunitaire de la population française comportent un volet biologique incluant l’utilisation de kits d’autoprélèvement à domicile.

Pour en savoir plus sur les enquêtes EpiCOV et Sapris

  • Participation au groupe de travail « Tabagisme et COVID » du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP)

Santé publique France a contribué à l'avis du HCSP sur tabagisme et COVID-19 en participant au groupe de travail pluridisciplinaire et pluri-institutionnel. Cet avis repose sur :

  • une revue de la littérature arrêtée au 27 avril 2020 (articles publiés, mais aussi, vu le caractère récent de la problématique, articles déposés sur des plateformes numériques sans processus préalable de relecture par des pairs),
  • des échanges avec des chercheurs ayant conduit des études portant sur le sujet,
  • une analyse ad hoc des données issues d’autres hôpitaux de l’AP-HP.

Pour en savoir plus : avis relatif au lien entre le tabagisme et la COVID-19

  • Collaborations scientifiques nationale et internationale
    • Le volet français de l'étude internationale du Centre Winton de l’université de Cambridge dirigé par David Spiegelhalter sur la façon d'exprimer le risque de COVID à la population
    • L'étude CoVaPred sur l'acceptation d'un éventuel vaccin contre la COVID-19 menée par Michaël Schwarzinger (lnserm-CHU de Bordeaux) fait suite à une collaboration antérieure au moment de la pandémie de grippe A/H1N1 utilisant une méthodologie identique, avec randomisation de plusieurs caractéristiques du vaccin (efficacité, risque d'effets secondaires graves, laboratoire qui fabrique le vaccin, professionnel de santé qui administre le vaccin) et mesure correspondante de l'acceptation vaccinale dans la population française