Santé Post Incendie 76 - Une étude à l'écoute de votre santé. Étude épidémiologique par questionnaire sur l'incendie industriel du 26 septembre 2019 à Rouen (France). Rapport principal

Publié le 5 juillet 2021
Mis à jour le 6 septembre 2021

Un incendie industriel de grande ampleur est survenu à Rouen le 26 septembre 2019 sur les sites des entreprises Lubrizol et NL Logistique. Santé publique France a mis en place le dispositif Santé post Incendie 76 pour réaliser une évaluation globale des conséquences de l'accident sur la santé de la population exposée. Ce rapport présente les résultats principaux de l'enquête transversale de ce dispositif dont l'objectif principal était d'étudier l'impact sanitaire de l'accident à court et à moyen termes (un an après). L'étude a été réalisée sur un échantillon représentatif des 340 000 habitants de 122 communes de Seine-Maritime (76) exposées à l'accident. Les données ont été recueillies par questionnaire, en septembre et octobre 2020, auprès de 3 764 adultes et de 1 029 enfants de la zone exposée, et de 1 015 adultes et 208 enfants représentant la population du Havre et de ses environs (zone témoin). Pendant l'incendie et ses suites, une forte proportion (92%) de la population de la zone exposée a perçu au moins une des pollutions accidentelles : bruits, flammes et explosions, fumées noires, substances odorantes, suies et morceaux de toit en fibrociment déposés au sol. La perception d'odeurs, notamment, a pu persister longtemps et être gênante. On observe que 66% des personnes ont rapporté au moins un trouble de santé attribué à l'accident. Il s'agissait principalement de symptômes psychologiques, oto-rhino-laryngologiques (ORL), généraux, oculaires, respiratoires et de troubles du sommeil. Les riverains vivant à proximité du lieu de sinistre ont déclaré plus de symptômes et de problèmes de santé que les habitants plus éloignés. Deux tiers des adultes symptomatiques n'ont pas fait appel au système de soins, les autres ont eu surtout recours à un médecin généraliste ou à l'automédication. Plusieurs expositions perçues (odeurs, fumées noires, dépôts de suies et le fait d'avoir été réveillé, vu ou entendu l'incendie) sont statistiquement liées aux symptômes les plus fréquemment ressentis par les adultes dans les suites de l'accident et au recours aux soins médico-psychologiques. L'association la plus forte est observée avec la perception des odeurs, en particulier sur les troubles ORL et les céphalées, et une relation croissante est mise en évidence entre la durée de l'exposition olfactive et les principaux événements de santé déclarés. Chez les enfants, les troubles de santé ressentis et leurs fréquences, de même que les recours aux soins qui ont été rapportés étaient comparables à ceux des adultes. Un an après, cet événement accidentel a eu un effet négatif sur la santé perçue des habitants de la zone exposée, mesurée par la version en 12 items du Medical Outcomes Study Short Form Health Survey (SF-12), en particulier sur leur santé mentale. Le nombre de nuisances ressenties, la perception d'odeurs, notamment quand elle a été de longue durée, les dépôts de suies autour du domicile et le fait d'avoir vu, entendu ou été réveillé par l'incendie étaient associés à une santé mentale dégradée. Les résultats de cette étude sont cohérents avec les données recueillies au décours de l'accident par d'autres dispositifs, et avec la littérature épidémiologique traitant des effets sur la santé des expositions aux pollutions et nuisances et aux conséquences psychologiques d'événements accidentels similaires. L'incendie industriel du 26 septembre 2019 a eu un effet global sur la santé perçue, mesurable encore un an après, ce qui souligne l'importance de la mise en place d'un suivi prospectif post-accidentel de la santé de la population exposée. Ces observations permettent de faire des premières propositions d'action visant à améliorer la gestion des conséquences de cet incendie sur la santé et la préparation de la réponse à de futurs accidents industriels.

Auteur : Empereur-Bissonnet Pascal, Perrine Anne-Laure, Pédrono Gaëlle, El Haddad Maria, Zeghnoun Abdelkrim, Richard Jean-Baptiste, Blanchard Myriam, Saoudi Abdessattar, Motreff Yvon, Morel Pauline, Le Lay Emmanuelle, Golliot Franck
Année de publication : 2021
Pages : 81 p.
Collection : Études et enquêtes