Le

Efficacité d’un outil numérique automatisé d’aide au sevrage tabagique : l'essai contrôlé randomisé Stamp (sevrage tabagique assisté par mailing personnalisé)

Effectiveness of a fully automated internet-based smoking cessation program: a randomized controlled trial (STAMP)

La lutte contre le tabagisme est une des priorités nationales de santé publique et un des axes de travail de Santé publique France. En 2016, plus d’un tiers des personnes de 15-75 ans déclaraient fumer en France et près de 3 Français sur 10 fumaient quotidiennement. Les Baromètres santé sont devenus progressivement la référence en termes de mesure de l’évolution déclarée du tabagisme grâce. Santé publique France est aussi impliquée dans la lutte contre le tabagisme par ses campagnes médiatiques auprès du grand public ou auprès de publics plus ciblés. Il s’agit en particulier de l’opération de marketing social Moi(s) sans tabac. Les personnes motivées sont incitées à utiliser Tabac-info-Service, un service à distance dédié à l’accompagnement à l’arrêt du tabac.

L’article qui vient d’être publié dans la revue Nicotine & Tobacco Research [1], décrit la première étude qui avait été réalisée en France sur l’efficacité d’un outil d’aide au sevrage tabagique entièrement dématérialisé. Les résultats de cette étude ont contribué, comme par exemple le fait que l’efficacité est dépendante du maintien d’un contact après 3 mois avec le candidat à l’arrêt du tabac, à l’amélioration de l’offre actuelle en matière d’arrêt du tabac à distance, et ont été intégrés lors de la conception de l’appli Tabac info service développée par l’Assurance Maladie et Santé publique France, et lancée en 2016.

Trois questions à Viet Nguyen Thanh, direction de la prévention et de la promotion de la santé

L’hypothèse que vous aviez émise est que, en matière d’outil d’aide au sevrage tabagique, l’accompagnement par internet (e-coaching) était plus efficace que les outils classiques imprimés. En quoi l’étude STAMP (Sevrage tabagique assisté par mailing automatisé) vous a-t-elle permis de tester cette hypothèse ?

Nous souhaitions dans le cadre de cette étude mesurer l’efficacité d’un accompagnement par e-mails (e-coaching) en matière d’aide à l’arrêt du tabac. Ce type d’intervention, une fois développé, est très peu coûteux et complémentaire des interventions plus classiques délivrées par un professionnel de santé. Le coaching que nous avons évalué a été développé avec l’aide de tabacologues, à partir des techniques dont l’efficacité a été prouvée en matière d’aide à l’arrêt du tabac : entretien motivationnel, thérapies cognitives et comportementales. Il s’agissait de proposer une alternative attractive au suivi en face à face, afin de permettre à ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas consulter de bénéficier d’une aide au sevrage. Les inscrits au coaching recevaient une série d’environ 45 e-mails, envoyés de façon automatisée sur une période de deux à trois mois. Ces messages contenaient des informations, des conseils et des exercices pour se préparer à arrêter, puis pour tenir bon ensuite : messages d’encouragement, exercices de relaxation, bilan des économies réalisées depuis la date d’arrêt... Quatorze profils ont été créés afin de fournir un accompagnement personnalisé selon l’âge, le sexe, le niveau de dépendance tabagique, le degré de motivation à arrêter de fumer…

Une fois l’outil développé, nous avons souhaité mesurer son efficacité. Un essai contrôlé randomisé a été lancé, dans le cadre duquel nous comparions le taux de sevrage obtenu au sein d’un groupe de fumeurs bénéficiant du e-coaching, à celui obtenu au sein d’un groupe de fumeurs ayant reçu une brochure numérique d’aide à l’arrêt du tabac. Le groupe bénéficiant de cette brochure était le groupe contrôle. 2 478 internautes fumeurs ont été recrutés via le site Tabac info service, ont accepté de participer à l’étude et d’être suivis pendant 12 mois.

Quels sont les résultats de cette étude et qu’a-t-elle apporté pour améliorer les dispositifs d’accompagnement du sevrage tabagique ?

Nous avons constaté que le e-coaching était efficace à 3 mois, ce qui coïncide avec la durée de l’aide en ligne proposée. A 6 mois, l’efficacité du e-coaching n’était démontrée que pour les fumeurs ayant utilisé les aides proposées de façon assidue : lecture systématique ou fréquente des mails dans le groupe e-coaching, lecture au moins partielle de la brochure dans l’autre groupe. Aucune différence n’était décelée à 12 mois.
Ces résultats étaient cohérents avec ceux relevés dans la littérature : les outils numériques d’aide à l’arrêt du tabac peuvent être efficaces à court terme, notamment lorsqu’ils sont personnalisés et particulièrement interactifs. L’un des enjeux reste l’amélioration de l’observance, c’est-à-dire de l’utilisation optimale et assidue des aides proposées. Le tabagisme étant très marqué socialement, un autre enjeu est bien sûr l’accessibilité de ces outils, en particulier auprès des fumeurs de plus faible niveau socio-économique. Ce défi n’est pas hors de portée : saluons par exemple l’initiative de chercheurs et acteurs de santé publique anglais qui ont développé et évalué un site internet d’aide à l’arrêt du tabac efficace auprès des fumeurs les plus défavorisés (StopAdvisor).

Santé publique France déploie depuis plusieurs années le dispositif en ligne, Tabac Info service. En quoi cette étude a-t-elle permis d’améliorer ce dispositif d’accompagnement d’arrêt du tabac ?

Cette étude, réalisée selon une méthode robuste, a montré l’utilité d’un coaching en ligne, au moins à court terme. Ces résultats et les voies d’optimisation identifiées ont été utilisés dans le cadre de la conception de l’appli Tabac info service, en partenariat avec l’Assurance Maladie. Une évaluation de cette application est aujourd’hui en cours, par un essai contrôlé randomisé [1]. Développer des outils à partir des connaissances disponibles, les évaluer, les optimiser, puis les évaluer de nouveau : c’est grâce à cette démarche d’amélioration continue que Santé publique France s’efforce de proposer au public des services performants répondant à leurs besoins. Les différents volets du dispositif Tabac info service (service téléphonique au 39 89, site internet, appli) bénéficient de cette démarche et constituent des aides complémentaires dont la qualité et l’efficacité sont régulièrement vérifiées.

Pour en savoir plus :

Tabac-info-service : http://www.tabac-info-service.fr/ 

Pasquereau A, Smadja O, Andler R, Guignard R, Richard JB, Nguyen-Thanh V. Efficacité à six mois de l'aide au sevrage de la ligne téléphonique Tabac Info Service (39 89). Bull Epidémiol Hebd. 2016;(30-31):548-56. 

Le protocole d’évaluation de Tabac-info-service en cours : Cambon L, Bergman P, Le Faou A, et al. Study protocol for a pragmatic randomised controlled trial evaluating efficacy of a smoking cessation e-‘Tabac Info Service’: ee-TIS trial. BMJ Open 2017;7:e013604. doi: 10.1136/bmjopen-2016-013604.

Stopadvisor : Arwidson P, Guignard R, Nguyen-Thanh V. Conception et évaluation d’une intervention d’aide à l’arrêt du tabac visant à la réduction des inégalités de santé. L’exemple du site Internet StopAdvisor en Grande-Bretagne. Bull Epidémiol Hebd. 2016;(16-17):320-5.

Brown J, Michie S, Geraghty AW, Yardley L, Gardner B, Shahab L, Stapleton JA, West R. Internet-based intervention for smoking cessation (StopAdvisor) in people with low and high socioeconomic status: a randomised controlled trial. The Lancet Respiratory Medicine. 2014 Dec 1;2(12):997-1006.

Les derniers chiffres du tabagisme (2016) : Pasquereau A, Gautier A, Andler R, Guignard R, Richard JB, Nguyen-Thanh V; le groupe Barometre santé 2016. Tabac et e-cigarette en France : niveaux d’usage d’apres les premiers résultats du Barometre santé 2016. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(12):214-22.

An Error Occurred: Forbidden

Oops! An Error Occurred

The server returned a "403 Forbidden".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.