Le

Le chlordécone, cas particulier de l’outre-mer

Le chlordécone est un pesticide organochloré utilisé entre 1973 et 1993 en Martinique et en Guadeloupe comme insecticide dans la culture de la banane. Son utilisation a entraîné une pollution permanente des sols et des eaux et une contamination toujours présente de la chaîne alimentaire et de la population. Considéré comme neurotoxique, reprotoxique, perturbateur endocrinien, et classé comme agent possiblement cancérogène (liste 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) depuis 1979, il est le sujet d’une préoccupation locale et nationale importante.

Santé publique France participe au Plan national chlordécone avec un intérêt particulier pour les effets du produit sur la santé des travailleurs qui ont pu être exposés à des niveaux non négligeables. Une cohorte de chefs d’exploitations et de salariés agricoles ayant travaillé entre 1973 et 1993 dans une exploitation bananière en Martinique et en Guadeloupe a ainsi été reconstituée. Elle comporte plus de de 15 000 travailleurs.

Les objectifs actuels de l’étude sont :

  • de retrouver les statuts vitaux et les causes de décès des sujets de la cohorte ;
  • de comparer la mortalité par cause de la cohorte à celle de la population générale ;
  • d’analyser la mortalité en fonction des postes de travail et de l'exposition au chlordécone ou à d’autres phytosanitaires, reconstituée à l'aide de la matrice culture de la banane-expositions réalisée par Santé publique France.

En savoir plus sur les derniers travaux de Santé publique France :