Le

L’exposition du monde agricole aux pesticides

L’expertise collective de l’Inserm a évoqué en 2013, l’implication des pesticides dans plusieurs pathologies chez des personnes exposées professionnellement à ces substances, en particulier des pathologies cancéreuses, des maladies neurologiques et des troubles de la reproduction. Ces pathologies apparaissent avec une certaine latence par rapport au moment de l’exposition. Établir des liens entre manipulation de ces pesticides et de potentielles maladies chroniques nécessite de disposer d’outils et de méthodologies fiables pour une évaluation rétrospective des expositions. Pour repérer correctement les nombreux pesticides et l’évolution chronologique de leurs usages, le programme Matphyto, de Santé publique France, développe des « matrices cultures-expositions » aux produits phytosanitaires, détaillées par familles chimiques et matières actives spécifiques.

Chaque matrice liste, pour les différentes cultures concernées, l’ensemble des pesticides susceptibles d’avoir été utilisés, accompagnés de trois indices d’exposition : une probabilité d’utilisation par un professionnel à une époque donnée, une fréquence d’administration sur une parcelle donnée, associées à une intensité correspondant à la dose moyenne utilisée.

Une des applications de ces matrices est de pouvoir calculer des prévalences d’exposition chez les professions agricoles et de les décliner, par région, par sexe, par période, ce qui permet la mise en place de prévention ciblée.

En savoir plus sur les derniers travaux de Santé publique France :