Pic de pollution de l’air aux particules fines : Santé publique France rappelle l’importance des effets sur la santé

Depuis quelques jours, un épisode de pollution de l’air aux particules fines est en train de s’installer dans plusieurs régions de France métropolitaine (Ile-de-France, Hauts-de-France, Normandie, Grand-Est, Auvergne Rhône-Alpes et Bourgogne Franche-Comté). Santé publique France rappelle l’importance des effets sur la santé et des conséquences en termes de santé publique.

La pollution de l’air est considérée comme la première cause environnementale de décès prématuré dans le monde. Durant les épisodes de pollution de l’air, des effets plus ou moins graves peuvent apparaître notamment chez les personnes plus vulnérables (crise d’asthme, irritation des yeux, de la gorge et du nez, essoufflement…). Ces effets à court terme se produisent dans les heures, jours et semaines suivant l’exposition. Cependant, la majeure partie des impacts de la pollution atmosphérique sur la santé résultent surtout d’une exposition au jour le jour, à long terme même en dessous des seuils réglementaires.

En juin dernier, Santé publique France a publié plusieurs travaux qui ont confirmé que la pollution atmosphérique a des conséquences importantes en termes de santé publique. Ils montrent que la mise en place d’actions visant à réduire durablement la pollution atmosphérique permettrait d’améliorer de façon considérable la santé et la qualité de vie de la population.

Pour aller plus loin

Les pics de pollution sont-ils les plus inquiétants pour la santé ? - Quelles sont les nouvelles estimations du poids de la pollution de l’air sur la mortalité en France ? - Les effets sur la santé se limiteraient-ils aux grandes villes ? - Quels gains pour la santé si la qualité de l’air était améliorée ? - Est-il possible de réduire l’impact de la pollution sur la santé ? Santé publique France répond à ces questions au travers de plusieurs publications nationales et régionales du programme de surveillance air et santé 2016.

En savoir plus sur l'ensemble des travaux

Le programme de surveillance air et santé de Santé publique France

Le programme air et santé est issu de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie du 30 décembre 1996. La surveillance des effets à court-terme de la pollution constitue le cœur historique du programme. Elle s’appuie aujourd’hui sur un réseau de 20 villes françaises, réparties en métropole et dans les outre-mer. Santé publique France s’appuie sur ses antennes régionales et sur un réseau de partenaires pour surveiller la qualité de l’air et étudier l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé humaine. Ce programme a pour objectif d’appuyer les politiques publiques (locales, nationales et européennes) de gestion de la qualité de l’air.