L'Institut national du cancer et Santé publique France signent leur accord-cadre de collaboration privilégiée pour une durée de 4 ans

L’Institut national du cancer et Santé Publique France signent aujourd’hui leur accord-cadre conclu pour une durée de quatre ans.

Cet accord-cadre vise, dans un objectif de meilleure efficacité de l’action publique en santé, à renforcer les collaborations entre l’Institut et Santé Publique France dans les domaines suivants :

  • surveillance épidémiologique, observation et évaluation à partir des données des registres des cancers ;
  • connaissance de l’exposition aux facteurs de risque de cancers ;
  • promotion de la santé, prévention et éducation sanitaire sur les principaux facteurs de risque de cancers, y compris environnementaux et professionnels ;
  • évaluation des politiques de lutte contre les cancers ;
  • innovation et développement d’outils dans le domaine de la surveillance ou de la prévention des cancers.

L’Institut national du cancer et Santé Publique France projettent notamment deux actions de prévention communes pour l’année 2017 ; l’une portera sur les effets des rayonnements UV sur les risques de cancers et l’autre sur les liens entre consommation d’alcool et risques de cancers.

Norbert Ifrah, président de l’Institut, et François Bourdillon, directeur général de Santé publique France, signent également une convention relative au Baromètre Cancer. Le Baromètre Cancer étudie périodiquement les opinions, attitudes et connaissances des français sur les cancers et les moyens d’agir contre leur survenue.

Les premiers résultats de cette nouvelle édition du Baromètre, portant sur des éléments de données sur la consommation de tabac et les cancers, ont fait l’objet d’une première publication dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) daté du 6 octobre 2016.