Journée européenne d'information sur les antibiotiques, 18 novembre 2016

A l’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques du 18 novembre 2016, Santé publique France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dressent un état des lieux de la consommation et de la résistance aux antibiotiques en France.

L’utilisation massive et répétée d’antibiotiques génère, au fil du temps, une augmentation des résistances bactériennes menaçant l’efficacité des traitements. En France, en 2012, Santé publique France a estimé le poids des infections à bactéries multi-résistantes en santé humaine à environ 158 000 infections et 12 000 décès.

« La lutte contre l’antibiorésistance : un enjeu majeur de santé publique »

La surveillance de la résistance bactérienne et de la consommation des antibiotiques est un élément fondamental pour lutter contre ce phénomène, tout comme une approche globale intégrant santé humaine, santé animale et environnement. C’est pourquoi, Santé publique France et l’ANSM s’associent, pour la première année, à l’Anses et publient un bilan des données de consommation et de résistance aux antibiotiques en santé humaine et en santé animale en France, sur une période de dix ans (2005-2015). Au regard de ce bilan, la mobilisation durable et déterminée des prescripteurs, des patients, des éleveurs et des pouvoirs publics apparaît, cette année encore, indispensable.

En France, la surveillance de la résistance bactérienne aux antibiotiques en santé humaine repose sur de nombreux partenaires et réseaux de surveillance dont la coordination est placée sous l’égide de Santé publique France. Ciblée sur des couples bactérie/antibiotiques d’intérêt en santé humaine, la surveillance repose sur le volontariat des laboratoires participants, dans les établissements de santé ou en ville.

Le dossier de Santé publique France sur la résistance aux anti-infectieux, mis à jour à l’occasion de la journée européenne, vise à faciliter l’accès aux données de surveillance en santé humaine. Il rassemble des informations actualisées concernant l’évolution de la résistance aux anti-infectieux en santé humaine, recueillies de façon permanente ou ponctuelle, au niveau national ou régional.

Santé publique France publie également la synthèse des résultats préliminaires 2015 de la surveillance ATB-Raisin, surveillance de la consommation des antibiotiques dans les établissements de santé français, conduit en collaboration avec le réseau CClin-Arlin.