Euro 2016 : Santé publique France met en place un dispositif de surveillance renforcé

L’Euro 2016 de football se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet, dans dix villes : Lille, Lens, Paris, Saint-Denis, Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Nice. La compétition attirera 2,5 millions de spectateurs dans les stades et plusieurs millions de supporters sont attendus sur notre sol.

Dans le cadre de ses missions définies dans l'ordonnance 2016-462 du 14 avril 2016 et le décret 2016-523 du 27 avril 2016, Santé publique France met en place un dispositif de surveillance renforcé et adapté à la mesure de l'événement. Il intervient en appui du dispositif de surveillance classique sur les évènements sanitaires liés à l’exposition environnementale et les pathologies infectieuses et repose sur les actions suivantes :

  • renforcement de la mobilisation des agents assurant 24h24 la détection de tout signalement sanitaire pouvant avoir un impact sur la santé publique afin d’aider à mettre en place les mesures correctives
  • renforcement de la surveillance des indicateurs de santé de la population par l’analyse quotidienne des données issues des passages aux urgences (Oscour) des consultations SOS Médecins et des données de mortalité
  • préparation de stocks stratégiques nationaux de produits de santé et de réservistes sanitaires mobilisables sur le territoire en cas de situation sanitaire exceptionnelle sur demande des autorités sanitaires
  • promotion de la santé et prévention du grand public par la mise à disposition de deux cartes postales « 6 conseils santé pour ne pas se gâcher la fête » auprès des agences régionales de santé et villes hôtes et l’adaptation du site mangerbouger.fr à l’occasion de l'évènement.