Appel à candidatures pour la constitution d'un comité d'experts sur la prévention et la promotion de la santé

Santé publique France, l’agence nationale de santé publique, lance un appel à candidatures en vue de la constitution d’un Comité d’experts sur la Prévention et la promotion de la santé.

Modalités de candidatures

Les dossiers de candidature des personnes intéressées doivent être constitués :

  • d'une lettre de motivation dans laquelle sont indiquées les coordonnées professionnelles et personnelles ;
  • d’un curriculum vitae ;
  • d'une liste des travaux/publications des 5 dernières années
  • d’une déclaration publique d’intérêts à compléter via l’application de l’agence disponible via le lien suivant : http://dpi.santepubliquefrance.fr

Les dossiers de candidature sont à envoyer avant le 25 septembre 2017 à l’adresse suivante : candidatures_GT_DPPS@santepubliquefrance.fr.

Modalités de sélection

Seuls les dossiers complets seront pris en compte.
La sélection des dossiers de candidature au comité d’experts « Prévention et Promotion de la santé » se fera sur la base des éléments fournis dans la lettre de motivation, de l’adéquation des candidats avec les compétences recherchées, de l’analyse des liens d’intérêts et de la nécessaire pluridisciplinarité et pluralité du groupe pour traiter l’ensemble de la question posée.
Les déclarations d’intérêt seront examinées par le Comité interne de déontologie de Santé publique France.
Les candidats seront informés du résultat de l’examen de leur candidature par mail du secrétariat du comité.
Les membres sont nommés par décision du directeur général de Santé publique France, la composition du comité est publiée sur le site internet de l’agence.
Les personnels des administrations centrales, des agences régionales de santé, les membres du Conseil scientifique, du Comité d’éthique et de déontologie et du Comité d’orientation et de dialogue, de Santé publique France ne peuvent pas faire acte de candidature.

Missions de l'agence nationale de santé publique

L’Agence nationale de santé publique, créée par l’ordonnance n° 2016-462 du 14 avril 2016, est un établissement public de l’Etat à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministre chargé de la santé.

L’agence a pour missions :

  • l’observation épidémiologique et la surveillance de l’état de santé des populations ;
  • la veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  • la promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  • le développement de la prévention et de l’éducation pour la santé ;
  • la préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  • le lancement de l’alerte sanitaire.

"Dans son champ de compétence et pour réaliser ses missions, l’agence met en œuvre une expertise répondant aux principes énoncés à l’article L. 1452-1. Ses avis et recommandations sont rendus dans le respect des dispositions de l’article L. 1452-2.
Sous réserve du respect de la vie privée et des secrets protégés par la loi, notamment des règles relatives à la protection des secrets de la défense nationale, ses avis et recommandations sont rendus publics."

Mandat du comité d'experts

Ce comité d’experts aura pour missions de soutenir l’agence dans le développement de son  expertise dans des champs non encore couverts par d’autres institutions (stratégies d’interventions locales et régionales efficientes en prévention et en promotion de la santé, stratégies locales de réduction des inégalités sociales de santé et leur articulation avec les stratégies nationales et locales). Ce comité sera chargé de formuler des avis et recommandations, en réponse à des saisines voire des autosaisines. Il aura aussi pour mission d’assister l’agence dans ses activités de conception ,de production, d’évaluation et d’expérimentation de méthodes, stratégies et actions de prévention, de promotion et d’éducation à la santé.

Ce comité sera rattaché à la direction de la prévention et de la promotion de la santé. Ce comité pourra constituer des groupes de travail ad hoc en fonction des différentes thématiques retenues par exemple intérêt des interventions d’activités sportives sur la santé ou comment déployer les interventions expérimentées par l’agence...

Composition du comité d'experts

Ce comité d’experts sera constitué d’une quinzaine de membres, français ou étrangers, nommés par le directeur général de Santé publique France. Ces experts peuvent être issus des milieux scientifiques et académiques ou être engagés dans l'implantation et l'évaluation d'actions locales.

Les experts siègeront en leur nom propre et ne pourront donc se faire remplacer.

Les compétences à réunir dans le comité doivent permettre l’analyse de l’ensemble des documents nécessaires (épidémiologie descriptive, travaux sociologiques ou anthropologiques, évaluations d’interventions, synthèse de littérature, méta-analyse, modèles théoriques …). Il est également nécessaire de réunir les compétences professionnelles permettant l'analyse des actions de prévention et de promotion de la santé en tenant compte des contextes dans lesquels elles sont mises en œuvre. Ces compétences serviront  à la formulation d’avis et de recommandations sur des programmes ou des actions de prévention et de promotion de la santé incluant les questions sociales  et de communication.

Compétences recherchées

Etant donné que les thèmes à couvrir sont très nombreux, Santé publique France est à la recherche de profils généralistes et de personnes ayant des compétences en méthodes.

Compétences générales

  • intérêt pour les démarches de santé publique ;
  • compétence et expérience en revue des évidences scientifiques (faits probants) ;
  • aptitude à travailler de façon collégiale ;
  • expérience de participation à des comités d’experts ;
  • expérience de la formulation de recommandations opérationnelles à destination des décideurs et acteurs de la prévention et de la promotion de la santé ;
  • expérience dans des interventions visant à réduire les inégalités sociales de santé.

Compétences spécifiques

  • sciences humaines et sociales et en particulier sociologie ;
  • différentes spécialités médicales comme médecine générale, médecine du travail, médecine scolaire et universitaire, médecin de PMI, gériatrie... ;
  • santé publique et épidémiologie ;
  • prévention et promotion de la santé ;
  • sciences de l’éducation ;
  • sciences de la communication en santé ;
  • économie de la prévention et de la promotion de la santé ;
  • prévention médicalisée ;
  • sciences de la communication, marketing social.

Fonctionnement du comité d'experts

Le comité d’experts est mis en place pour une durée de 4 ans.
Le président du comité est nommé parmi ses membres, par le directeur général de l’agence.
Le comité se réunit au moins une journée par trimestre et en tant que de besoins.
Les membres signent une « clause de confidentialité et d’engagement à participer régulièrement aux réunions».
Le comité d’experts ne peut délibérer que si au moins la moitié des membres sont présents. Il rend ses avis à la majorité des deux tiers des présents.
Les éventuels avis minoritaires rédigés et signés par leurs auteurs, sont mentionnés en accompagnement des avis et recommandations émis par le comité d’experts.
Le comité d’experts a accès à toutes les informations détenues par Santé publique France qui sont nécessaires à la réalisation de l’expertise demandée.
Le directeur général de Santé publique France met à sa disposition les moyens nécessaires à son fonctionnement.
Le secrétariat scientifique du comité est assuré par la direction de la prévention et de la promotion de la santé de Santé publique France.
Le comité d’experts peut procéder à des auditions de toute personne physique ou morale dont les connaissances, informations détenues, et expériences sont considérées comme nécessaires à la réalisation de l’expertise, en particulier pour ce qui concerne la faisabilité et l’opérationnalité des recommandations proposées.
Le comité d’experts peut mettre en place des groupes de travail ad hoc. Les groupes de travail peuvent être constitués de membres du comité d’experts mais il peut aussi être fait appel à des experts extérieurs au comité si cela est nécessaire. Dans ce cas, les experts extérieurs seront recrutés par appel à candidatures et après analyse des CV et des DPI. Le président valide la composition finale du GT et désigne un président/rapporteur pour ce GT.
Les travaux réalisés au sein de ces groupes de travail sont présentés au  comité d’experts en séance plénière pour approbation.

Indemnités et frais de déplacements

Les frais de déplacement et de séjour sont pris en charge dans les conditions prévues pour les personnels civils de l’Etat.

L’indemnisation pour perte de revenus en cas d’activité libérale et l’indemnisation du temps de participation aux réunions et pour travaux rendus se fera selon le barème arrêté par le conseil d’administration de Santé publique France.