Avec e-DO, Santé publique France dématérialise la déclaration obligatoire du VIH-sida

Santé publique France modernise le dispositif des maladies à déclaration obligatoire (MDO) avec, dans un premier temps, la télédéclaration de l’infection par le VIH et du sida par le biais d’une application web : e-DO. Ce nouveau dispositif permet aux autorités sanitaires de recevoir, en temps réel, les déclarations émises par les professionnels de santé. Conçue pour être souple et évolutive, l’application e-DO devrait permettre d’intégrer les autres MDO1.

Modernisation de la déclaration obligatoire

Le dispositif des MDO repose sur la notification à Santé publique France, via les agences régionales de santé (ARS), de 33 maladies, parmi lesquelles le VIH-sida. Les cliniciens et les biologistes, exerçant en ville ou à l’hôpital, doivent transmettre aux autorités de santé les données individuelles concernant les cas d’infection à VIH ou de sida qu’ils diagnostiquent. L’exploitation de ces informations par Santé publique France permet d’orienter les actions de prévention, de dépistage et de prise en charge des personnes infectées, et participe à l’évaluation des actions mises en œuvre.

Logo e-DO

Désormais la transmission de ces données repose sur la télédéclaration via l’application e-DO. Plus efficient, plus réactif et sécurisé, le nouveau dispositif :

 

  • simplifie le circuit de la DO du VIH : le biologiste et le clinicien déclarent les cas de manière indépendante et en parallèle ;
  • réduit les délais de transmission des déclarations ;
  • supprime la charge de traitement manuel des formulaires Cerfa utilisés dans le cadre du dispositif de déclaration papier ;
  • garantit une traçabilité des déclarations ;
  • permet un échange directement dans l’application entre les différents acteurs ;
  • assure un haut niveau de sécurité.

En modernisant le dispositif de déclaration des MDO, Santé publique France facilite la démarche des professionnels de santé, dans le but notamment d’améliorer l’exhaustivité des déclarations du VIH-sida.

e-DO : moins de 5 minutes pour déclarer

La connexion à e-DO nécessite de disposer d’une carte de la famille CPS (carte de professionnel de santé), qui garantit une authentification forte des déclarants et sécurise les échanges, ainsi que d’un lecteur de carte. Les déclarants, cliniciens et biologistes ainsi que les personnes qu’ils auront autorisées (techniciens d’études cliniques, internes, etc.), peuvent créer un compte depuis www.e-do.fr et déclarer leurs données via le nouveau dispositif en seulement quelques minutes. La phase pilote, qui s’est déroulée de janvier à avril 2016 dans les territoires des Corevih2 de Guyane et d’Ile-de-France Sud, a permis de mesurer l’appropriation du dispositif par les professionnels de santé, qui ont apprécié sa simplicité d’utilisation.

Numéro e-DO info service

Un service d’assistance téléphonique a été mis en place avec l’ASIP Santé, afin d’accompagner les professionnels de santé dans l’utilisation de ce nouveau dispositif.

1 31 maladies infectieuses, ainsi que le mésothéliome et le saturnisme chez les enfants mineurs sont à déclaration obligatoire. Consulter la liste des MDO.
2 Comité de coordination régionale de la lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine. Il s’agit d’une instance territoriale qui réunit l’ensemble des acteurs de la lutte contre le VIH-sida.